Arrow Downward Arrow Downward Close Close Done Done
iGENEA
Conseils personnalisés

Téléphone:0041 43 817 13 88

info@igenea.com WhatsApp

First documented tracks about the Lonfat

Le 10 août 1315, à Finhaut, dans la maison de Guillaume de Finhaut, se règle un conflit entre le maître des lieux, ses fils Boson et Jean, et son beau-fils Etienne de Finhaut qui avait reçu quatre livres de la dot de son épouse. Il y a une erreur du notaire : Jean est son beau-fils. L’acte suivant en apportera la confirmation. Un an plus tard, le 10 août 1316, Guillaume de Finhaut reconfirme une donation entre vifs faite autrefois à son fils Boson et à son beau-fils Jean, époux de sa fille Agnesole . Le même jour, un deuxième acte est passé à Finhaut. Guillaume se bagarre à nouveau au sujet des tenures qu’il avait données autrefois à son fils Boson et à son beau-fils Jean. Guillaume disait qu’il n’était pas obligé de son vivant de donner ses biens en partage. Un accord est finalement trouvé. Boson et Jean cèdent tous les droits qu’ils auraient pu avoir sur ces tenures. Jean dont l’ascendance n’est pas connue semble alors habiter dans la maison de son beau-père à Finhaut. Est-ce suite à cet acte qu’il retournera à Salvan où il aurait pu avoir une maison d’un héritage familial ? Le 31 janvier 1323, il témoigne en ce lieu sous le nom de Jean Fyosat en compagnie de son beau-père, nommé alors Guillaume mugneri . Jean témoigne encore le 10 avril de la même année. Le 24 juin 1329, un contrat de vente important entre deux familles Gay est signé dans la maison d’un habitant de la Vella de Salvan, Jean Unzat qui témoigne en tête de liste avant Pierre de Salvan, clerc . Raymonde Gay, épouse du vendeur Guillaume, est probablement une sœur de Jean Unzat : le 24 novembre de la même année, Jean, sous le nom de Fyosat, témoigne à nouveau dans un contrat concernant Raymonde. En 1334, la mense épiscopale mentionne un fait intéressant : Jean Fyosat paie cinq sous à l’abbé Barthélemy vers la fête de saint Michel. Toujours la même année, le 13 novembre, il verse à nouveau pour le compte des enfants de son beau-frère, feu Boson de Finhaut, quatorze sous . Il s’acquitte encore de deux sous pour le métral en mai 1335. Jean a sûrement un fils, Pierre


Informations sur l'auteur

www.vallee-trient.ch

Cette histoire a été publiée le: 27.02.2013

» toutes les histoires

Recommanderiez-vous cette histoire à d'autres lecteurs?

Commentaire / Contact




Votre nom:

Votre message:

Code de confirmation:
CAPTCHA image